Il existe une grande variété de cafards . Un des plus particuliers est le cafard de jardin. C’est une espèce qui appartient à la variété des « blattellidae ». Elle a été constatée pour la première fois, il y a plus de 40 millions d’années. Selon les spécialistes, il se peut que ces types de cafard soient originaires d’Amérique du Nord. Mais, ils se sont rapidement éteins de cette localité, d’une cause méconnue. Leur apparition en occident reste encore inexpliquée. « L’ectobius » est le réel exemple de tout ce qu’il y a de fâcheux pour les organismes vivants. C’est l’une des espèces de blattes les plus communes résidant dans les importantes régions d’Afrique et d’Europe.

Description de la blatte de jardin

Il s’agit d’une espèce souvent mélangée à son homologue, notamment la blatte allemande. Mais, il est crucial de poser une différenciation entre les deux. En effet, le cafard germanique correspond à une espèce exclusivement tropicale. Par conséquent, elle ne vit que dans les édifices clos ( habitations cave entrepôts etc ). La lutte contre les blattes allemandes se fait d’une manière suffisamment spécialisée. D’ailleurs, la lutte contre l’infection des cafards de jardin est plus délicate, parce qu’ils vivent principalement dans le potager et ils peuvent réapparaître à tout instant. Les combattre au sein du jardin peut se comparer à la lutte contre une mouche avec un marteau. Il serait mieux alors de faire en sorte que les cafards ne puissent pas s’introduire à l’intérieur de la maison.

En ce qui concerne leur identification, les mâles mesurent environ 9 à 11 mm tandis que les femelles mètrent entre 8 à 9,5mm. Leur dimorphisme sexuel est particulièrement discernable. Les mâles possèdent une forme allongée et distinctive et les femelles sont plus arrondies.

Où vivent les cafards de jardin ?

Les cafards de jardin résident essentiellement dans les végétations se trouvant autour de la maison et sortent aisément durant la journée au niveau des façades externes des fenêtres. De cette manière, ils peuvent s’introduire facilement dans la maison et la ravager. C’est lors des saisons les plus chaudes qu’on constate une forte prolifération de ces blattes. De même, elles résistent assez aux milieux secs et ne s’y multiplient pas. Par conséquent, inversement aux autres espèces, les cafards de jardin ne peuvent pas se multiplier dans la maison. Pour se reproduire, ils doivent se tenir à l’égard des humains. Toutefois, durant l’automne et l’été, les blattes s’introduisent à travers les fenêtres et les fissures de votre habitat. Quand ils sont à l’extérieur, elles habitent dans les arbres, les herbes et les feuillages.

Par manque d’approvisionnement et sans léger niveau d’humidité, il leur est inévitable de passer considérablement de temps dans un logement. Les lutter avec les mêmes stratégies que les autres cafards s’avère alors inutile, car ils peuvent entrer dans la maison à tout moment. Heureusement, ils peuvent être tenus à l’égard avec l’utilisation d’une moustiquaire ou un décanté à poser sur les fenêtres.

Éliminer les cafards de jardin

La première alternative est la prévention. Dans le jardin, les cafards sont des repas pour les autres insectes et mammifères, notamment durant la journée. Le nettoyage du jardin est alors indispensable pour prévenir l’infection de ces blattes. Ces derniers supportent mal la lumière. L’astuce qu’on peut effectuer pour ceux qui font un peu de potagers dans leur jardin est alors de dissocier au maximum les cultures. Il faut également limiter l’usage de pierre, parce qu’un autre insecte nuisible peut s’y trouver refuge. À savoir que les cafards aiment les endroits humides , alors, il faut faire très attention aux palmiers. D’ailleurs, si c’est possible, il est aussi envisageable de recouvrir les cultures et les plantes de moustiquaire. Outre leur protection contre les blattes, on épargnera de même le jardin des autres insectes nuisibles pour les végétations qui y sont. C’est à la fois une cure et une prévention.

Il est maintenant temps de passer à l’élimination des blattes. Pour cela, l’utilisation des pièges est la méthode la plus prisée. On peut utiliser une bouteille à col délicatement lubrifiée de l’intérieur. On doit y insérer des bouts de carton couverts de colle. Une fois attrapés, il faut les emballer dans un contenant en plastique en vue de les tuer ou les brûler.

Cafard et blatte de jardin (ectobius), comment l’éliminer ?
5 (100%) 1 vote

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here